Le parent est un porte-avions!

kidipapa porte avion

 

Le rôle d’un papa ou d’une maman est, à mon sens, similaire à un porte-avions!

Imaginez… en plein milieu de l’océan, sans aucune terre à l’horizon, deux avions volent au-dessus des éléments déchainés. Ils ont une faible visibilité à cause d’un épais brouillard et l’aiguille de leur jauge à carburant frôle dangereusement le « 0 ». Fatigués par leurs explorations du monde extérieur, les deux aéronefs cherchent désespérément une base où ils pourraient enfin se poser et se ravitailler. Un des moteurs a des ratés et les pilotes distinguent de moins en moins bien la délimitation entre la mer démontée et le ciel brumeux. Cette fois-ci ils sont allés un peu plus loin que d’ordinaire dans la découverte de ce monde qui les entourent. Las et fatigués, les deux avions commencent dangereusement à vaciller.

Tout à coup, ne sachant pas trop s’il s’agit d’une illusion d’optique ou pas, ils aperçoivent non loin d’eux les halos de quelques points lumineux. Ils amorcent alors une légère descente en direction de ces lueurs. Le brouillard se dissipe peu à peu. Les feux lumineux qui se rapprochent semblent baliser une piste d’atterrissage. Les deux avions en sont sûrs maintenant. Devant eux se dressent le fidèle et robuste porte-avions Family I. Bravant la mer déchaînée, le Family I permet enfin aux deux avions de se poser en sécurité dans un soulagement salvateur. Ils pourront refaire le plein de leurs réservoirs, faire réviser leurs moteurs et en profiter pour se sustenter avant de repartir vers d’autres aventures…

Vous l’aurez deviné, vos enfants sont comme ces petits avions explorant çà et là le monde qui les entoure. Ils auront besoin de temps à autre de revenir dans vos bras sécurisants afin de refaire le « plein ». Notamment lorsque leur réservoir d’amour s’est vidé ou quand ils n’arrivent pas à gérer un trop plein d’émotions par exemple. Ils pourront vous confier leur chagrin et leurs peines. S’assurer que vous êtes là pour eux, que vous les écoutez, les épaulez et les aimez. Puis une fois « rechargés », ils pourront repartir explorer ce monde extérieur qui leur tend les bras.

Pour ce faire un parent devra être en mesure de répondre correctement aux demandes de l’enfant:

  • Par le contact physique. Un câlin de 7 secondes suffit pour que le cerveau de l’enfant libère en lui de l’ocytocine (appelé abusivement l’hormone du « bonheur ») et l’apaise.
  • En accueillant ce qu’il a sur le coeur par l’écoute et en lui permettant de verbaliser ses émotions.

Par exemple si l’enfant vous dit: « Il a pris mes cartes, aaaargh! Je vais le mordre et le taper! »

Le parent peut aider son enfant à verbaliser:

-Soit par des mots qui traduisent le sentiment: « Tu as l’air fâchée! »

-Soit par des souhaits: « Tu souhaiterais qu’il te demande la permission avant de toucher à tes affaires? »

-Soit par une activité créative: « Et si tu fabriquais un panneau Propriété Privée que tu collerais sur ton tiroir… »

Il faut également les empêcher de se faire mal: « Stop! On ne fais pas de mal aux autres! ». Tout en leur montrant des façons alternatives de manifester acceptablement leur colère: <<Dis-lui plutôt avec des mots à quel point tu es fâchée. Tu peux lui dire sans hurler: « Je ne veux pas que tu prennes mes cartes sans ma permission. »>>

C’est par la mise en place de réponses cohérentes avec les demandes des enfants, répétitives et empathiques, que les parents pourront développer chez leur progéniture un attachement sain dit « secure ».

 

Recherche d’autonomie et attachement sont-ils compatibles: reculer pour mieux sauter?

Avec la métaphore du porte-avions, nous voyons bien que les enfants oscillent entre recherche d’autonomie et attachement.

L’enfant veut comprendre comment fonctionne le monde : la curiosité et l’envie d’apprendre sont capitaux pour sa survie. Mais l’enfant est un explorateur prudent. Au delà d’une certaine distance, il revient parce qu’il est trop loin de sa figure d’attachement (tel un boomerang qui reviendrait sur son lanceur!).

Entre 9 et 12 mois, le bébé étaye la base de sa sécurité avec chacune de ses figures d’attachement (généralement ses parents). Celles-ci sont comme des portes-avions pour le décollage de l’enfant. En effet il les utilise comme base pour explorer le monde et se tourne vers ses figures d’attachement pour du confort et du soutien.

 

A quoi sert l’attachement?

Un enfant à l’attachement secure développe certaines certitudes telles que la confiance en l’autre en cas de problème ou une bonne estime de soi.

Plus tard, cela peut avoir des répercussions à l’âge adulte:

Une des fonctions de l’attachement est de permettre de se sentir en sécurité, de façon à pouvoir partir à la découverte de ce qui nous entoure. Cela est très important pour le développement intellectuel et moteur du bébé, mais demeure une constante dans la vie adulte, sous forme de curiosité intellectuelle, curiosité relationnelle et absence de crainte face à la nouveauté ou à l’inconnu. – Yvane Wiart

 

Et après…?

Au fil et à mesure que votre enfant grandit, il acquiert de plus en plus d’autonomie et sera capable d’effectuer des « vols » de plus en plus longs sans avoir besoin de revenir aussi souvent sur son porte-avions. A vous alors, si le coeur vous en dit, de remplir le rôle de l’avion ravitailleur afin de pouvoir l’accompagner discrètement tout au long de sa vie… ✈️ 😉

kidipapa ravitaillement en vol

 

 

Pour terminer n’oubliez pas que nos actions ont pour but de préparer nos enfants à affronter le monde. Pour cela nous devons les armer (promis, j’arrête là mes métaphores militaires! 😅) donner à nos enfants les outils pour être indépendants. Au final, qu’y a t-il de plus beau que de voir nos chérubins voler de leurs propres ailes?

kidipapa avion envol

 

 

Colonel Kidipapa


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s