Halloween: Pour ou Contre?

 

kidipapa halloween

JOYEUX  HALLOWEEN !

Présentés en tête de gondole sur les rayons de nos magasins préférés, une multitude d’accessoires et de déguisements sombres remplacent les cahiers et classeurs de la rentrée scolaire (qui se feront rapidement détrôner à leur tour par les jouets du père Noël…). Halloween ? Il y a ceux qui adorent et ceux qui détestent. Encore une fois la vérité est ailleurs et la réponse se trouve sûrement à la croisée de ces deux extrêmes : prendre Halloween pour ce qu’il est. Mais au fait, c’est quoi Halloween ? Une croyance? Un rituel? Ou juste une fête commerciale?!

Pour mieux l’appréhender, peut-être devez-vous faire l’effort de la comprendre, de faire connaissance avec?

D’abord survolons les arguments que mon vieil oncle Gaston nous sert chaque année à l’approche du 31 octobre :

  • C‘est une fête commerciale !

Certes personne ne peut le nier. Mais qu’en est-il alors de Pâques avec tous ces lapins en chocolat que nous retrouvons à foison dans nos jardins, de Noël avec tous ces joujous par milliers déposés au pied du sapin, de la Saint Valentin avec sa myriade de parfums et de fleurs… pour ne citer que ceux-là. Cela ne nous empêche pas de les célébrer !

  • Elle ne fait pas partie de notre patrimoine culturel !

C’est vrai, on la connaît mal et on ne l’a pas fêtée étant enfant (en tout cas en ce qui me concerne). Mais faut-il rester ancré dans nos traditions séculaires ou peut-il être utile de s’ouvrir un peu au monde, sans pour autant en perdre notre latin ?

  • Toutes ces sucreries, c’est mauvais pour la santé!

Là-dessus tonton Gaston n’a pas tort. Toute une année de travail acharné pour éviter le rayon des bonbons dans les grandes surfaces pour se retrouver avec 3 kg de concentré de sucres et de colorants chimiques en un jour… ça fait mal ! Pour limiter la casse vous pouvez opter pour des bonbons les plus naturels possibles (au miel, au pin, à la menthe…) et les distribuer avec parcimonie pour éviter l’effet orgie.

  • Tout cet argent dépensé en gadgets en plastique qui viennent de Chine !

C’est sûr, on est pas obligé de se ruer dans les magasins pour acheter les gadgets et costumes de nos petites têtes blondes (même si c’est très pratique). Confectionnez plutôt vous-même les costumes de vos enfants. Du papier crépon, du tissu, du maquillage, de la créativité, de l’huile de coude et hop ! En plus ils se feront un plaisir de participer et seront fier de leurs créations. Sans oublier que votre porte-monnaie vous remerciera !

  • Les petits du quartier viennent toquer toutes les 5 minutes à la porte :

Je voudrais bien conseiller à mon oncle de partir en vacances à ce moment là de l’année (en plus c’est moins cher à cette saison) mais il n’aime pas voyager. Mais rassurez-vous, on a trouvé une solution : débrancher la sonnette !

  • Le 31 octobre, il fait froid, il fait nuit tôt et encore s’il ne pleut pas :

Il est vrai que de trouver des déguisements adéquats pour les enfants avec ce temps de fin d’année n’est pas des plus évident. Soit ils sont bien couverts mais on ne distingue plus le joli costume de citrouille de Hugo. Soit Célia est très ravissante avec sa robe de sorcière mais son nez tout rouge apporte une dimension « clownesque » à l’ensemble. Un bon compromis est de vous tourner alors vers des vêtements dits techniques qui tiennent chauds et ne sont pas trop volumineux.

 

Essayons à présent de mieux connaître cette fête qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre pays depuis quelques années maintenant.

 

C’est quoi Halloween? Qu’est ce que les américains sont encore allés inventer ?

Tout d’abord, un peu d’histoire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Halloween est d’origine Celte et notamment Irlandaise (Vieux continent: 1 🇮🇪 ; 🇺🇸 Nouveau monde: 0) 😋. Cette fête païenne était nommée Samain… c’était l’équivalent du nouvel an Celte, il y a environ 2500 ans. La nuit de Samain n’appartient ni à l’année qui se termine, ni à celle qui commence. C’est une période de transition en dehors du temps où, selon les croyances de l’époque, l’irréel côtoie le réel et où les hommes peuvent communiquer avec les gens de l’autre monde. Les défunts passant du monde des morts au monde des vivants pouvaient revoir des êtres chers. On guidait alors leurs âmes avec des lanternes pour leur montrer le chemin jusqu’aux maisons.

C’est à partir du VIIIe siècle que l’église catholique déplaça la fête de la Toussaint (tous les saints), qui pouvait se fêter jusqu’alors après Pâques ou après la Pentecôte, à la date du 1er novembre, christianisant ainsi la fête de Samain.

Les irlandais ayant migré en Amérique ont apporté avec eux cette tradition dans leurs bagages, celle-ci est devenue cette chère fête d’Halloween. Etymologiquement parlant, le mot anglais « Halloween » serait une contraction de l’expression « All Hallows Eve », qui signifie « le soir de tous les saints », c’est-à-dire la veille de la Toussaint, le 31 octobre!

Toussain… plement!

 

Pourquoi des citrouilles ?

A l’origine, la tradition était de sculpter des légumes comme… le navet. Issu de la légende de Jack-o’-lantern, condamné à errer éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis en s’éclairant d’un tison posé dans un navet sculpté, le symbole d’Halloween a été progressivement remplacé aux Etats-Unis par la citrouille qui pousse en octobre! (le lobby de la culture de la citrouille a écrasé celui du navet… d’un côté ça m’arrange : c’est quand même plus facile à sculpter).

 

Pourquoi l’Orange et Noir ?

Ça n’a rien à voir avec les citrouilles. Halloween est la fête des esprits et des morts, d’où le noir. Mais c’est aussi la célébration de l’automne et de la fin des travaux des champs et des récoltes, ce qui nous donne la couleur orange. Un dress code des plus agricole !

 

Pourquoi les pommes d’amour ?

Les pommes au caramel (« Candied apples » dans les pays anglo-saxons) consommées pour Halloween trouvent leur origine dans Pomona. C’était la déesse romaine des vergers et des arbres fruitiers. Les romains célébraient Pomona en automne en mangeant des pommes décorées. Quel est le rapport me direz-vous ? Ben quitte à christianiser les fêtes païennes, autant y aller à fond et y intégrer cette tradition romaine en plus (ça fait gagner du temps).

 

Pourquoi les déguisements ?

Durant la fête de la Samain des passages « trans dimensionnels » s’ouvraient et laissaient passer les Aos sí (Sith en écossais… tiens donc, on se croirait dans Star Wars pour le coup), un peuple surnaturel comme des sortes d’elfes qui se retrouvaient alors parmi les gens normaux, les vivants. N’étant pas les bienvenus, on essayait de leur faire peur en se déguisant soi-même en esprit encore plus méchant, fallait y penser!

 

Pourquoi les bonbons ?

Toujours pour faire face aux mauvais esprits et s’assurer les bonnes grâces des fantômes, les celtes disposaient, le soir de Samain, un banquet entier de gâteaux et de pommes à l’entrée de chaque village. Ils pensaient qu’après une année d’errance, les esprits devaient être affamés et qu’apaiser leur faim calmerait également leur colère. Avec le temps, les pommes et les gâteaux se sont transformés en bonbons (trop fort le lobby du bonbon!) et les enfants se sont mit à toquer à chaque porte en chantonnant « Trick or Treat » (« Un bonbon ou un sort ») pour récolter leur dût.

kidipapa jack-o-lanterns

 

Puisqu’on a peur de ce que l’on ne connaît pas, et que nous avons fait « connaissance » avec Halloween, est-ce que tonton Gaston est à présent plus disposé à se déguiser pour le jour du renouveau celtique ? Rien n’est moins sûr.

Mais pourquoi ne pas créer une nouvelle tradition pour votre famille à vous, afin d’aider vos enfants à rêver, leur apprendre à faire perdurer une tradition et participer à des rites initiatiques ?

Dites vous également que toute occasion est bonne pour passer du temps avec vos enfants à faire une activité, des créations, du partage! Et puis pourquoi ne pas se saisir de l’occasion pour faire une fête à la maison avec les amis ?

 

A mon sens, je pense qu’en évitant tout le côté « gore » que l’on y voit parfois (main coupée, hémoglobine…), la fête d’Halloween peut être comparée à un « Carnaval » de fin d’année célébrant un rite de passage :

  • interconnexion entre ancienne et nouvelle année celte
  • interconnexion d’un monde surnaturel avec le monde des vivants
  • interconnexion transgénérationnelle (lorsque les grands-parents, parents et enfants se retrouvent)
  • interconnexion entre respect des règles et leurs transgressions autorisées (lâcher prise salvateur)

 

Au final, c’est vous qui décidez ce que représente pour vous cette fête.

Même si vous ne vous retrouvez pas dans cette imagerie morbide de squelettes, sorciers, fantômes et autres morts-vivants qui déambulent dans les rues, il vous suffit de penser alors à la fête des morts (« dia de los muertos ») au Mexique, où l’on célèbre avec panache nos aïeux disparus. La mort fait partie intégrante de la vie. Il existe seulement différentes manières plus ou moins pudiques de la célébrer.

kidipapa dia de los muertos

 

 

Et n’oubliez pas que cela peut être bénéfique pour vos enfants ! En effet, être confronté aux monstres, c’est aussi leur donner l’occasion d’apprivoiser leurs propres peurs en étant dans le « faire semblant ». C’est l’occasion, pour une fois, d’avoir un peu de pouvoir sur les adultes, en les menaçant de leur jouer des tours et en leur faisant peur. L’effet train fantôme, le frisson délicieux sans le risque, le « pour de rire ». Autrement dit, ça les aide à se construire, à grandir, à prendre confiance en eux.

Envoyez vos enfants demander leurs sucreries en sonnant de porte en porte chez des inconnus ne vous plaît guère? N’encourage t-on pas les enfants à demander à la boulangère la baguette de pain? A donner la monnaie? D’aller vendre les tickets de tombola aux voisins? Alors ne serait-ce pas un peu la même chose??!

Kidipapa

PS: En attendant Halloween, vous pouvez télécharger gratuitement des coloriages à imprimer pour vos enfants ci dessous. 😉

 

 

kidipapa halloween retro


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s